Miroir

Belle invention, essentielle.

On peut s’y perdre.

Dans sa vanité, à vanter sa propre beauté.

Ou à s’auto-critiquer, s’auto-flageller, n’y voir que des défauts.

Mais si on sait regarder.

Dans le miroir, on regarde son propre regard.

Et on voit, on comprend,

Que ce qu’on cherchait en d’autres,

 Depuis si longtemps,

On le trouve là, en soi.

L’Amour, le vrai.

S’aimer, avec bienveillance, avec humilité.

Beaucoup d’émotions dans cette réalisation.

Tu as de beaux yeux, tu sais ?!

Et toi, tu veux faire tellement de choses.

Et je ne sais pas. Si je vais y arriver.

Mais pour le savoir, il faut le faire.

Paradoxe univoque.

Toi, tu me demandes de sortir de dizaines d’années d’isolement,

Où je me cache, me tais.

Tu veux t’exprimer, être au monde, exister, te montrer, oser, être forte,

belle comme une fleur, pure comme un cœur,

Aimante et aimée.

Tu veux briller.

Monter sur scène, chanter, danser, jouer, nous amuser tous ensemble.

Une connexion mondiale d’Amour enchanté.

Tu veux guérir, toi et aider à guérir le monde.

Tout ça, sous la supervision de l’Univers, dans l’Amour.

Tu veux le servir, toujours.

Et moi, je dois dépasser mes peurs d’échouer, de faire faux, m’afficher.

Peur de me faire rejeter, critiquer, de me tromper.

Peur d’avoir peur, spiral infernale,

D’avoir mal, d’avoir honte, de culpabiliser.

Tous ces monstres que tu me demandes d’affronter,

En les acceptant, embrassant et allant de l’avant.

Et je veux le faire pour toi, car je t’aime.

Tu es mon cœur.

Tu le mérites. Le bonheur.

Oui, tu mérites d’être au monde, tu mérites ta place.

Et tu as le droit de te tromper.

Le privilège même. Car ça veut dire que tu as fait, agi.

Sache et souviens toi que je te donnerai toujours une autre chance.

Jusqu’à ce qu’elle te sourît.

À l’image de ton sourire.

Toi, mon beau bébé, fort, courageux, sensible, aimant, bienveillant,

touché, ému.

Toi qui as beaucoup pleuré.

Toi qui t’es relevée.

Je te souhaite de vivre ta vie bénie.

De vivre : aimer et être aimée.

Toi qui es forte, dans tes faiblesses.

Merci mon Dieu(e) pour ta bénédiction-protection.

Ta2-22

(Rédigé début 2019)

Laisser un commentaire

*

code